Galerie photo - Académie de la Martinique

Galerie photo de l'académie de la Martinique

Most viewed
IMG_0924.jpg
Vue sur l'Anse Mitan et la Pointe Etienne aux Trois îlets.404 viewsLes complexes hôteliers se sont fixés sur l'Anse Mitan, une plage de sable blanc de 1 Km. A moins de 50 mètres, on remarque les bungalows (132 chambres) du complexe hôtelier Bambou qui joue sur le caractère « authentique » « nature » « foklorique », l'idée d'un « village touristique ». Il est ouvert en 1983, avec l'essor du tourisme de masse aux Antilles.
IMG_1200.jpg
La Centrale des Carrières au Lamentin, quartier Long Pré, le long des bananeraies.404 viewsCréée en 1980, cette entreprise gère l'extraction des gravières d'andésite. Le groupe Centrale des Carrières exploite trois carrières en Martinique dégageant près de 300 000 t de graviers, enrochements et terres végétales utilisés pour les remblais et les terrassements. Le BTP est un des premiers secteurs industriels de l'île avec pas moins de 5% des emplois de l'île. Cette filière doit assurer ses approvisionnements localement et les schémas d'aménagement intégrent l'extension des carrières.
IMG_1066.jpg
Lotissement Bel Air en cours de construction à la périphérie du Vauclin.401 viewsA proximité des bananeraies, près du réservoir de Paquémar, alimenté par la Lézarde, sur le piémont de la montagne du Vauclin, l'espace rural est défriché et laisse place à la construction d'un lotissement en 2010 : la route est déjà asphaltée...
IMG_1107.jpg
Le barrage de la Manzo au François.401 viewsCe barrage est destiné à l'irrigation des cultures commerciales et maraîchères de la plaine du Lamentin ; de là, la présence de la station de pompage au bas de la retenue.Construit en 1979, il s'agit d'un barrage poids, de 27 mètres de haut sur 365 de large, une construction qui résiste à des secousses sismiques, formé d'enrochements et de terre. Alimenté essentiellement par des conduites forcées venues de la Lézarde (0,8 m3/s), il génère un lac de retenue de près de 8 millions de m3, couvrant 85ha. Un évacuateur de crue ou déversoir protège l'ouvrage.
IMG_1205.jpg
La Centrale des Carrières au Lamentin, quartier Long Pré, le long des bananeraies.401 viewsCréée en 1980, cette entreprise gère l'extraction des gravières d'andésite. Le groupe Centrale des Carrières exploite trois carrières en Martinique dégageant près de 300 000 t de graviers, enrochements et terres végétales utilisés pour les remblais et les terrassements. Le BTP est un des premiers secteurs industriels de l'île avec pas moins de 5% des emplois de l'île. Cette filière doit assurer ses approvisionnements localement et les schémas d'aménagement intégrent l'extension des carrières.
IMG_0956.jpg
La distillerie Trois Rivières à Sainte Luce.400 viewsCette distillerie n'est plus en activité : c'est la distillerie La Mauny qui commercialise depuis 1976, sous la marque Trois Rivières sa production. Néanmoins 120ha de cette propriété restent plantés en canne. C'est aujourd'hui un site touristique car bien avant d'être une distillerie, il s'agissait d'une sucrerie fermée en 1867, fondée du XVIIe siècle et ayant appartenu au surintendant Fouquet : l'Habitation Grand Céron. On y a reconstruit le moulin à vent et aménagé une boutique. Près d'1,5 million de litres de rhum Trois Rivières sont distillés (AOC 1996).
IMG_0957.jpg
La mangrove à Trois Rivières à Sainte Luce.400 viewsLa mangrove située au débouché de la rivière Oman, fait face à la pression urbaine d'un quartier à l'origine fondé non loin de la distillerie Trois Rivières, inactive désormais mais ouverte au tourisme.
IMG_0909.jpg
Le tombolo de la Pointe du Bout aux Trois Ilets.399 viewsCes presqu'îles très découpées sur la côte sous le vent tranchent avec le continuum du nord caraïbe. Elles sont liées à l'activité volcanique très intense il y a 2 millions d'années. Fortement érodées sur le littoral, il ne reste des pentes de certains volcans que les dykes, les anciennes remontées magmatiques qui forment aujourd'hui l'essentiel des mornes, des presqu'îles et des îlets. A la différence du nord de l'île ces reliefs d'andésite ont été colonisés très tôt par les récifs coralliens: le « sable » blanc des Caraïbes, si recherché par le tourisme local, n'étant en fait que la calcite érodée provenant des mollusques et des madrépores.
IMG_0922.jpg
La Pointe du Bout aux Trois îlets.398 viewsC'est la plus forte concentration d'hôtels de l'île. Les complexes s'organisent autour de la marina qui accueille une centaine d'embarcations, la navette pour Fort de France et sert de base nautique. Ces hôtels *** sont construits pour la plupart dans les années 1970-80. À l'ouest, l'hôtel Carayou de 150 chambres ; sur son versant est, l'ancien hôtel Méridien, de 295 chambres, construit en 1973, abandonné en 2007, victime d'un repli de l'activité touristique. Au second plan, l'hôtel La Pagerie et le « village créole » ouvert en 1998 sur le modèle du « village typique ». En arrière plan, le Bakoua Sofitel**** (Accor) de 138 chambres ouvert en 1967.
IMG_1192.jpg
Exploitations agricoles familiales le long de la Lézarde, vue de l'est.397 viewsEntre les cultures commerciales d'exportation (bananes), des cultures de type vivrier avec du maraîchage et de l'arboriculture s'étendent le long de la Lézarde. Les crues fréquentes de ce cours d'eau dont le bassin versant de 116 km² et le débit parfois multiplié par 300 (de 1,8 à plus de 500m3/s) contribuent à irriguer et fertiliser la plaine. Les haies d’érythrines protègent quant à elles, les plantations commerciales des épisodes cycloniques venus, avec l'alizé, de l'est.
IMG_1154.jpg
L'usine sucrière du Galion à la Trinité.396 viewsFondée en 1865, au débouché de la rivière du Galion sur l'Atlantique, cette usine demeure en 2010, la seule usine sucrière encore en activité sur l'île. Elle peut produire 32 tonnes de sucre par jour. Sa consommation en énergie serait équivalente à celle d'une ville de 17 000 habitants ; de là la nécessité d'utiliser la bagasse, les résidus de cannes à sucre, pour alimenter les chaudières. L'usine traite en période de récolte (de janvier à mai), 700 à 900 tonnes de cannes à sucre par jour. Elle se situe donc non loin de la Nationale 1 et des plantations de cannes à sucre de la côte au vent ; la manutention doit être rapide afin d'éviter la dégradation des cannes .
IMG_0911.jpg
Vue sur l'Anse Mitan aux Trois îlets.395 viewsSur le plan touristique, la commune des Trois îlets représente à elle seule 28 % des capacités hôtelières de l'île. Les complexes hôteliers se sont fixés sur l'Anse Mitan, une plage de "sable" blanc de 1 Km. A moins de 50 mètres, on remarque les bungalows (132 chambres) du complexe hôtelier Bambou qui joue sur le caractère « authentique » « nature » « foklorique », l'idée d'un « village touristique ». Il est ouvert en 1983, avec l'essor du tourisme de masse aux Antilles.
213 files on 18 page(s) 9