Galerie photo - Académie de la Martinique

Galerie photo de l'académie de la Martinique

Image search results - "tourisme"
IMG_0854.jpg
La mangrove de la zone industrielle des Mangles au Lamentin.372 viewsOn observe le mouillage de l'ïlet Cabrit sur lequel est aménagé depuis 1992 une station nautique, au cœur de la mangrove. Les deux zones industrielles de la Jambette à l'est -, avec la raffinerie de la SARA,- et des Mangles à l'ouest avancent sur la baie.
IMG_0863.jpg
La Pointe Des Sables à Fort de France.375 viewsConstruction sur la mangrove, de la marina étang Z'abricots, à proximité de la Zone d'Activités et d'une zone résidentielle. On remarque les « bateaux-portes » qui servent de batardeaux et le navire de dragage de la zone de moins de 5 mètres de profondeur.
IMG_0877.jpg
La rivière Madame et la Pointe Simon à Fort de France.373 viewsLa rivière Madame est canalisée : ses crues ont été à plusieurs reprises dévastatrices pour la ville (son débit peut alors atteindre 250m3/s, 1970). On estime à 9500 le nombre d'habitants concernés par les risques de submersion marine et les inondations à Fort de France...et le centre ville n'est en rien épargné (cyclone Dorothy en 1970, Luis en 1995...). On remarque le chantier de la Tour de la Pointe Simon commencé en 2008 et achevé en 2012 : la construction de ce bâtiment de 20 étage sur un sol marécageux et en zone sismique a exigé la mise en place de près de 120 piliers de béton jusqu'à 30 mètres de profondeur en guise de fondations .
IMG_0878.jpg
La Pointe Simon à Fort de France.353 viewsFort de France s'ouvre sur la Baie des Flamands. La Pointe Simon a fait l'objet de la création d'un terminal de croisière en 1992 avec un appontement réservé à deux navires de croisière de plus de 200 mètres afin de desservir directement le centre ville, le port de la Baie des Tournelles étant trop éloigné. Le tourisme de croisière a peu de retombées économiques pour la ville : un navire de 350 mètres transporte en effet près de 5400 passagers et c'est à lui seul, une ville flottante d'autant, que le nombre d'escale (une centaine) a diminué de plus de moitié depuis le début des années 2000.
IMG_0887.jpg
L'hôtel Batelière**** à Schoelcher sur l'Anse Gouraud.415 viewsConstruit au début des années 70, cet hôtel de 200 chambres, spécialisé dans le tourisme d'affaire, a été géré par la société américaine Hilton. Cédé à plusieurs reprises, en raison de son manque de rentabilité, il est en 2010 propriété d'un groupe martiniquais -déjà propriétaire du Club Méditerranée à Sainte Luce.- et génére une centaine d'emplois. Sa situation illustre les aléas du tourisme de masse depuis ses débuts dans les Antilles. Il semble désavantagé par sa situation urbaine et, en dépit de la proximité d'un casino (au second plan), par le manque d'offres de loisir.
IMG_0891.jpg
Le quartier Case Navire à Schoelcher.348 viewsC'est le centre historique de la commune, partagé par la Nationale 2 qui le relie à Fort de France. On y trouve sur les hauteurs un campus universitaire, créé en 1970 et qui compte en 2010 près de 12 000 étudiants.
Un centre des Congrès Madiana, à l'est, est ouvert en 1998. Il compte 10 salles de cinéma et peut accueillir plus de 2000 spectateurs.
IMG_0892.jpg
Schoelcher, le Club Nautique339 viewsPrès de la rivière de Case Navire, le Front de Mer et le fameux Cercle Nautique. Schoelcher est devenue une station nautique affiliée en 1989. Le plan d'eau calme de l'Anse Madame a permis le développement de cette activité.
IMG_0904.jpg
Vue sur l'Anse Mitan aux Trois îlets.373 viewsLa pression foncière relègue le logement collectif sur le piémont. Un mitage "sélectif s'opère : les quartiers résidentiels et les complexes hôteliers se fixent sur l'Anse Mitan, une plage de "sable" blanc de 1 Km. La commune des Trois îlets représente à elle seule 28 % des capacités hôtelières de l'île.
IMG_0911.jpg
Vue sur l'Anse Mitan aux Trois îlets.326 viewsSur le plan touristique, la commune des Trois îlets représente à elle seule 28 % des capacités hôtelières de l'île. Les complexes hôteliers se sont fixés sur l'Anse Mitan, une plage de "sable" blanc de 1 Km. A moins de 50 mètres, on remarque les bungalows (132 chambres) du complexe hôtelier Bambou qui joue sur le caractère « authentique » « nature » « foklorique », l'idée d'un « village touristique ». Il est ouvert en 1983, avec l'essor du tourisme de masse aux Antilles.
IMG_0913.jpg
La Pointe du Bout aux Trois îlets.412 viewsC'est la plus forte concentration d'hôtels de l'île. Les complexes s'organisent autour de la marina qui accueille une centaine d'embarcations, la navette pour Fort de France et sert de base nautique. Ces hôtels *** sont construits pour la plupart dans les années 1970-80. À l'ouest, l'hôtel Carayou de 150 chambres ; sur son versant est, l'ancien hôtel Méridien, de 295 chambres, construit en 1973, abandonné en 2007, victime d'un repli de l'activité touristique. Au second plan, l'hôtel La Pagerie et le « village créole » ouvert en 1998 sur le modèle du « village typique ». En arrière plan, le Bakoua Sofitel**** (Accor) de 138 chambres ouvert en 1967.
IMG_0914.jpg
La marina de la Pointe du Bout aux Trois ïlets.344 viewsElle accueille une centaine d'embarcations et la navette de Fort de France, tout en servant de base nautique aux hôtels proches : l'Hôtel de la Pagerie au sud, Carayou à l'est. Des residences de location sont disséminées autour. La commune des Trois îlets représente à elle seule 28 % des capacités hôtelières de l'île.
IMG_0915.jpg
La Pointe du Bout aux Trois îlets.323 viewsC'est la plus forte concentration d'hôtels de l'île. Les complexes s'organisent autour de la marina qui accueille une centaine d'embarcations, la navette pour Fort de France et sert de base nautique. Ces hôtels *** sont construits pour la plupart dans les années 1970-80. À l'ouest, l'hôtel Carayou de 150 chambres ; sur son versant est, l'ancien hôtel Méridien, de 295 chambres, construit en 1973, abandonné en 2007, victime d'un repli de l'activité touristique. Au second plan, l'hôtel La Pagerie et le « village créole » ouvert en 1998 sur le modèle du « village typique ». En arrière plan, le Bakoua Sofitel**** (Accor) de 138 chambres ouvert en 1967.
67 files on 6 page(s) 1