Galerie photo - Académie de la Martinique

Galerie photo de l'académie de la Martinique

Image search results - "loisirs"
IMG_0854.jpg
La mangrove de la zone industrielle des Mangles au Lamentin.372 viewsOn observe le mouillage de l'ïlet Cabrit sur lequel est aménagé depuis 1992 une station nautique, au cœur de la mangrove. Les deux zones industrielles de la Jambette à l'est -, avec la raffinerie de la SARA,- et des Mangles à l'ouest avancent sur la baie.
IMG_0880.jpg
La Pointe de la Vierge à Schoelcher et le lycée Bellevue.429 viewsUne base nautique, une maison des sports en bordure de mer, puis au second plan à l'ouest, le lycée Bellevue et plus à l'est le lycée technique de la Pointe des Nègres ouverts respectivement en 1961 et 1957. Le stade Louis Achille est bien plus ancien, jadis dans les périphéries rurales de Fort de France. C'est l'histoire d'un espace jadis rural aujourd'hui considérablement urbanisé, à la périphérie de deux agglomérations.
IMG_0887.jpg
L'hôtel Batelière**** à Schoelcher sur l'Anse Gouraud.415 viewsConstruit au début des années 70, cet hôtel de 200 chambres, spécialisé dans le tourisme d'affaire, a été géré par la société américaine Hilton. Cédé à plusieurs reprises, en raison de son manque de rentabilité, il est en 2010 propriété d'un groupe martiniquais -déjà propriétaire du Club Méditerranée à Sainte Luce.- et génére une centaine d'emplois. Sa situation illustre les aléas du tourisme de masse depuis ses débuts dans les Antilles. Il semble désavantagé par sa situation urbaine et, en dépit de la proximité d'un casino (au second plan), par le manque d'offres de loisir.
IMG_0891.jpg
Le quartier Case Navire à Schoelcher.348 viewsC'est le centre historique de la commune, partagé par la Nationale 2 qui le relie à Fort de France. On y trouve sur les hauteurs un campus universitaire, créé en 1970 et qui compte en 2010 près de 12 000 étudiants.
Un centre des Congrès Madiana, à l'est, est ouvert en 1998. Il compte 10 salles de cinéma et peut accueillir plus de 2000 spectateurs.
IMG_0892.jpg
Schoelcher, le Club Nautique339 viewsPrès de la rivière de Case Navire, le Front de Mer et le fameux Cercle Nautique. Schoelcher est devenue une station nautique affiliée en 1989. Le plan d'eau calme de l'Anse Madame a permis le développement de cette activité.
IMG_0904.jpg
Vue sur l'Anse Mitan aux Trois îlets.373 viewsLa pression foncière relègue le logement collectif sur le piémont. Un mitage "sélectif s'opère : les quartiers résidentiels et les complexes hôteliers se fixent sur l'Anse Mitan, une plage de "sable" blanc de 1 Km. La commune des Trois îlets représente à elle seule 28 % des capacités hôtelières de l'île.
IMG_0911.jpg
Vue sur l'Anse Mitan aux Trois îlets.326 viewsSur le plan touristique, la commune des Trois îlets représente à elle seule 28 % des capacités hôtelières de l'île. Les complexes hôteliers se sont fixés sur l'Anse Mitan, une plage de "sable" blanc de 1 Km. A moins de 50 mètres, on remarque les bungalows (132 chambres) du complexe hôtelier Bambou qui joue sur le caractère « authentique » « nature » « foklorique », l'idée d'un « village touristique ». Il est ouvert en 1983, avec l'essor du tourisme de masse aux Antilles.
IMG_0913.jpg
La Pointe du Bout aux Trois îlets.412 viewsC'est la plus forte concentration d'hôtels de l'île. Les complexes s'organisent autour de la marina qui accueille une centaine d'embarcations, la navette pour Fort de France et sert de base nautique. Ces hôtels *** sont construits pour la plupart dans les années 1970-80. À l'ouest, l'hôtel Carayou de 150 chambres ; sur son versant est, l'ancien hôtel Méridien, de 295 chambres, construit en 1973, abandonné en 2007, victime d'un repli de l'activité touristique. Au second plan, l'hôtel La Pagerie et le « village créole » ouvert en 1998 sur le modèle du « village typique ». En arrière plan, le Bakoua Sofitel**** (Accor) de 138 chambres ouvert en 1967.
IMG_0914.jpg
La marina de la Pointe du Bout aux Trois ïlets.344 viewsElle accueille une centaine d'embarcations et la navette de Fort de France, tout en servant de base nautique aux hôtels proches : l'Hôtel de la Pagerie au sud, Carayou à l'est. Des residences de location sont disséminées autour. La commune des Trois îlets représente à elle seule 28 % des capacités hôtelières de l'île.
IMG_0915.jpg
La Pointe du Bout aux Trois îlets.323 viewsC'est la plus forte concentration d'hôtels de l'île. Les complexes s'organisent autour de la marina qui accueille une centaine d'embarcations, la navette pour Fort de France et sert de base nautique. Ces hôtels *** sont construits pour la plupart dans les années 1970-80. À l'ouest, l'hôtel Carayou de 150 chambres ; sur son versant est, l'ancien hôtel Méridien, de 295 chambres, construit en 1973, abandonné en 2007, victime d'un repli de l'activité touristique. Au second plan, l'hôtel La Pagerie et le « village créole » ouvert en 1998 sur le modèle du « village typique ». En arrière plan, le Bakoua Sofitel**** (Accor) de 138 chambres ouvert en 1967.
IMG_0916.jpg
L'hôtel Carayou de la Pointe du Bout aux Trois Ilets.349 viewsL'Hôtel de 200 chambres joue sur sa proximité avec la marina, le golf, un casino, l'aménagement d'un jardin tropical de 3 hectares et celui d'une plage artificielle sur la baie de Fort de France. Les épis et les jetées permettent de contenir les courants marins et de proposer des espaces de détente. Le caractère hédoniste des activités y est fortement marqué (spa, hammam...) ; les activités nautiques proposées sont celles en vogue (kite surf...). Le marché visé est de l'ordre de 100 000 clients.
IMG_0928.jpg
Le golf des Trois îlets.305 viewsOuvert en 1976, il correspond aux débuts du tourisme de masse aux Antilles et à l'aménagement des premiers complexes hôteliers de la Pointe du Bout. Ce 18 trous cible une clientèle bien particulière...celle des grands hôtels de la Pointe du Bout, à proximité. Il est construit sur une ancienne mangrove et une forêt littorale.
13 files on 2 page(s) 1